Pleins feux sur le livre de Soufan Akef (proverbs and sayings) en Orient – et similaires en Occident par Dr Ahmed Abdel-Aziz Al najjar.

L’Orient est le berceau des proverbes, des adages, des maximes, des sagesses, des contes et des fables. Les livres qui traitent de ces domaines sont parmi les plus nombreux de la littérature orientale.
Citons, pour mémoire, La Sagesse spirituelle hellénique ou Le Pavillon de la sagesse, livres où puisaient de célèbres écrivains et philosophes comme Al Jâhiz, Al Tawhidi, Al Farabi ou Ibn Arabi. Tous ces auteurs montrent l’importance spécifique que ce genre littéraire revêt dans la civilisation orientale.
Ce recueil a moins pour objet de recenser et de mettre en évidence les sagesses des cultures orientales que d’être une invitation à la réflexion sur l’universalité du comportement de l’homme.
On remarquera cependant que certains adages et sagesses sont de nature à influencer le comportement de l’individu en oblitérant toute idée d’innovation ou de progrès dans des sociétés très marquées par la tradition.
L’ objectif,de ’l ’auteur en travaillant à la réalisation de ce recueil, n’était pas de contribuer à déterminer des comportements d’ordre moral mais, bien plus, de donner au lecteur occidental l’occasion de réfléchir à ses propres comportements en lui ouvrant une porte d’accès vers la connaissance de « l’âme orientale ».
Un effort diligent a été fait pour retracer l’histoire de la sagesse pour découvrir qui a dit la sagesse ou les proverbes, pour déterminer le moment où cela a été dit et pour le rencontrer avec des dictons et des proverbes occidentaux prononcés sur les mêmes sujets. Pour montrer à quel point ils sont similaires et différents.
alors nous espérons que ce livre, et sa comparaison, contribueront à un dialogue nécessaire entre les cultures à l’ère de la mondialisation.
Ce qui a donné de l’importance à ce livre pour de nombreuses bibliothèques internationales.
Nous avons sélectionné un tas de proverbes de ce livre.
On sait qu’un proverbe peut provenir d’un incident, d’une métaphore, d’une histoire ou d’un extrait de poésie. Nous avons choisi un bouquet d’anciens proverbes de langue arabe pure qui rappelle brièvement un incident ou une histoire. Nous nous sommes assurés de présenter au lecteur un exemple d’une histoire déjà mentionnée à la fin de chaque proverbe.
. Donnez l’arc à son aiguiseur .
L’huile dans la pâte n’est jamais perdue.
Rien n’est plus proche d’un homme que son ombre.
La beauté réside dans le discours .
La critique précède la punition.
Il vaut mieux réprimander ses frères que de les perdre. (** (.
C’est un bon tir celui d’un mauvais tireur. (Abu Darda). 
Un problème est résolu lorsqu’il devient
plus dur. (Abu Al Fadl Al Nuzari-12ème siècle)
Il se comporte comme un lion envers moi et est une autruche en guerre (Omran Al Sadoussi 7e siècle).
Les nouvelles viennent de là où vous vous y attendez le moins. (Turfa Ibn Al Abd) *. (
Un agriculteur pour lui-même, sa récolte pour les autres. (Ali Ibn Abi Talib).
Un animal abattu ne souffre plus. * 
Une personne rassasiée cuit lentement pour une personne affamée.
Jeter ses seaux parmi les seaux, c’est faire entendre sa voix dans le concert.
Celui qui craint le duel ne réussira jamais. 
Plus nombreux que les fourmis * 
Plus serré qu’un œil d’aiguille.
Plus doux que l’aube en train de dormir.
Plus prudent que le caméléon.
Plus stupide qu’une autruche.
Plus dangereux qu’un scorpion.
Faites votre visite courte et vous serez apprécié. (* (
Le besoin engendre les moyens. ** (
J’entends un crépitement, mais je ne vois pas de farine.
Une aiguille dans une botte de foin.
Un mari de bois et non un dromadaire. (ِ Al Isba Al Idwani).

Close Bitnami banner
Bitnami